5.0

Visite de Tchernobyl en 2 jours

Price

À partir de 229 €

5.0

Visite de Tchernobyl en 2 jours

  • 2 jours complets avec 1 nuit à Tchernobyl
  • 3-15 personnes dans le groupe
  • 7 contrôles de radioprotection
  • Garantie de remboursement à 100%, changement ou annulation de réservation gratuit à tout moment
  • 3 fois plus de sites que lors d'une excursion d'une journée à Tchernobyl
  • Choix parmi 7 langues

AU-DELÀ DES LIEUX TOURISTIQUES

Tours de refroidissement, Camp de pionniers, Toits des bâtiments, Bunkers souterrains, Station de police et de pompiers, Gares ferroviaire et routière, Tanks… et plus

RENCONTREZ LES BABOUCHKAS

Rencontrez les héroïnes vivantes de Tchernobyl – Les Babouchkas de Tchernobyl chez elles

VOYAGE DANS LE TEMPS

Anciennes vidéos, photographies, costumes, artefacts et voitures de l’Union soviétique

ULTRA-SÉCURISÉ

Masques de protection gratuits, 3 contrôles dosimétriques par jour, prêt gratuit de compteur Geiger-Muller (dosimètre)

AU-DELÀ DES LIEUX TOURISTIQUES

Tours de refroidissement, Camp de pionniers, Toits des bâtiments, Bunkers souterrains, Station de police et de pompiers, Gares ferroviaire et routière, Tanks… et plus

RENCONTREZ LES BABOUCHKAS

Rencontrez les héroïnes vivantes de Tchernobyl – Les Babouchkas de Tchernobyl chez elles

VOYAGE DANS LE TEMPS

Anciennes vidéos, photographies, costumes, artefacts et voitures de l’Union soviétique

ULTRA-SÉCURISÉ

Masques de protection gratuits, 3 contrôles dosimétriques par jour, prêt gratuit de compteur Geiger-Muller (dosimètre)

CE QUI EST INCLUS DANS VOTRE TOUR DE TCHERNOBYL

PROGRAMME PHARE DES VISITES DE TCHERNOBYL

  • HÔTEL INCLUS, LE PRIX EST DÉFINITIF, PAS DE FRAIS CACHÉS
  • PETITS GROUPES (5-15), PAS DE GRANDS BUS, PAS DE SHOPPING
  • PERMIS POUR LES 3 ZONES DE SÉCURITÉ
  • COUPE-FIL ET SOYEZ LE PREMIER SUR LES LIEUX
  • DOSIMÈTRE GRATUIT, ITINÉRAIRES BALISÉS
  • VISITE EN 7 LANGUES

35 ans en deux jours

VISITE DE TCHERNOBYL LA PLUS RECHERCHÉE

Faites-vous partie de la foule touristique ? Non ! Explorateurs, photographes, amoureux d’Urbex ou tout simplement ceux qui veulent voir les coulisses de Tchernobyl et s’y plonger plus profondément. Vous avez maintenant trouvé le Saint Graal des visites de Tchernobyl en consacrant 2 jours de votre vie non seulement à voir, à ressentir, mais aussi à découvrir Tchernobyl, Pripiat, le radar Duga dont une nuit que vous n’oublierez jamais. Depuis 2008, ChernobylX a fourni le plus grand nombre de visites d’une nuit à Tchernobyl dans le monde.

La visite de Tchernobyl commence à Kiev, où vous serez accueillis avec un sourire et un niveau de désinfection digne d’une compagnie aérienne en accord avec votre manuel de visite sans Corona. Vous recevrez des journaux recyclés de 1986, et vous arriverez sur les lieux du plus grand accident d’énergie nucléaire de l’histoire de l’humanité en seulement 2 heures de route, tout en regardant un documentaire sur Tchernobyl. Cet endroit deviendra votre camp de base d’aventure.

À QUOI S’ATTENDRE ?

Avoir 2 jours complets pour explorer la zone de Tchernobyl, ou ce qui reste du plus grand projet de centrale nucléaire prévu dans le monde, ne signifie pas que nous allons nous attarder. Nous passons directement à la formation de la radioprotection, pour nous assurer que vous serez sains et en sécurité pendant la durée de la visite de Tchernobyl. Tomber amoureux de Tchernobyl est le credo du jour.

Votre visite de Tchernobyl prend son envol avec l’histoire avant même la construction de la centrale électrique de Tchernobyl, et nous nous assurons de découvrir les endroits non touristiques aux heures de pointe. Des faits, des mythes, même des théories du complot tourneront dans votre tête tout en jetant un coup d’œil à l’intérieur des bâtiments abandonnés de l’Union soviétique comme la Maternelle, les Épiceries, le Café Pripiat, les Écoles, le Champ de tir, peut-être même la Morgue juste derrière le célèbre hôpital de Pripiat. Une petite pause déjeuner lors de la visite de Tchernobyl fera à nouveau battre votre cœur plus rapidement car nous dégusterons des repas ukrainiens typiques dans la même cantine que celle des employés de la centrale électrique de Tchernobyl. Tous les produits livrés sont produits hors de la zone de Tchernobyl et contrôlés.

Après avoir vaincu la faim, nous irons à la conquête des lieux emblématiques de Tchernobyl sans personnes autour tels que la Centrale électrique de Tchernobyl, la Grande roue, l’Hôtel Pripiat, la Piscine, l’École primaire, le Palais culturel Energetik et même l’Hôpital de Pripiat. On ne se précipite pas, on gagne du temps en se déplaçant autour de Pripiat et Tchernobyl en van. De cette façon, nous pouvons profiter des sites les plus photogéniques comme le port fluvial de Pripiat, le sarcophage de la centrale électrique de Tchernobyl, le cinéma de Pripiat (Prometheus) ou la fête foraine.

Ces lieux vous raconteront leurs histoires grâce aux souvenirs de première main de l’un de nos héros de Tchernobyl – un liquidateur et ancien habitant, qui nous accompagnera lors de la visite. Préparez vos questions ou restez simplement sans voix lorsque vous apprenez que c’était le meilleur endroit pour vivre en URSS. Si vous osez, et si les conditions le permettent, vous pouvez également explorer la ville des fantômes par vous-même. Respectez simplement les règles et les données de votre dosimètre.

À la fin de la première journée d’exploration, nous nous reposerons activement – en parlant, en discutant, en vous montrant également des documents exclusifs tels que des anciens albums photo, des vidéos ou en transférant des photos et des vidéos sur vos comptes Facebook ou Instagram. Certains d’entre vous utiliseront le temps avant le coucher à prendre des photos nocturnes autour de l’hôtel, déguster de la bière et des spiritueux locaux ou regarder des films de Tchernobyl dans une atmosphère plus excitante.

Le 2ème jour de notre visite de Tchernobyl est plus intense. Après une bonne nuit de sommeil et un petit-déjeuner, nous irons directement à la ville de Pripiat ou au radar de Duga avant tout le monde, devenant de véritables initiés. Se sentir comme à la maison est le credo du jour avec la visite des Terrains de jeux de Pripiat, des Magasins, de la Gare ferroviaire, de la Gare routière, de la Serre, de l’Usine Jupiter, des Camions, du Parking des machines (ou plus exactement du cimetière) et des blocs d’appartements. La Caserne de pompiers et le Commissariat de police de Pripiat sont riches d’histoires également. Ressentez une véritable atmosphère soviétique dans deux endroits secrets qui ont été transformés en leur état d’origine par certains de nos collègues de Tchernobyl – un appartement soviétique ordinaire et une maternelle.

Après avoir goûté au déjeuner à l’Union soviétique à la cantine, découvrons quelques sites oubliés de la Centrale électrique de Tchernobyl – tels que les réacteurs inachevés numéro 5 et 6, leurs tours de refroidissement et le Laboratoire des Poissons à proximité où vous serez renseignés sur des recherches menées dans la zone de Tchernobyl après la catastrophe. Avec la visite de tanks, de trains et de machines, nous ne pouvons pas manquer le site militaire à couper le souffle de Tchernobyl-2 avec le radar Duga – le plus grand radar au monde au-dessus de l’horizon qui n’a jamais fonctionné correctement. 

Le « point final » de Tchernobyl et de votre voyage à Tchernobyl se fera en rendant visite à l’une des babouchkas de Tchernobyl qui est revenue après l’évacuation pour aider et vivre dans sa patrie, même si elle risquait d’être contaminée. Parfois, nous partirons avec des larmes aux yeux – pas à cause des histoires de Tchernobyl qu’elles nous racontent – mais pour dire au revoir aux personnes qui ont le plus grand cœur que vous puissiez trouver sur cette planète. Maintenant, vous avez un endroit et une âme prêts à revenir. La visite de Tchernobyl en 2 jours est vraiment transformatrice, vous seul décidez combien Tchernobyl vous marquera au plus profond.

Nous avons pour mission de DÉFIER VOTRE VISION DU MONDE depuis 2008.

 

Sécurité de la visite de Tchernobyl

La visite de Tchernobyl est liée au rayonnement – oui, vous pouvez mesurer les points chauds à distance de sécurité (en savoir plus sur la radioprotection 101) vous aurez un dosimètre professionnel avec vous tout le temps pendant que vous participez à la visite de 2 jours la plus sûre de Tchernobyl. Nous vérifierons votre dose de rayonnement avec un scan complet du corps 3 fois par jour.

Pendant la pandémie de la COVID-19, nous vous assurons une sécurité absolue, ainsi qu’à vos compagnons de voyage, par une désinfection digne d’une compagnie aérienne et des mesures de précautions : contrôle de la température, masques faciaux, gants, gel antibactérien, bus et voitures désinfectés, guides et chauffeurs portant des masques etc. Ensemble, nous pouvons nous assurer que vous rentrerez chez vous en toute sécurité et ravis. Pour plus de détails, veuillez consulter notre notice Corona.
Choisissez soigneusement votre fournisseur de visites de Tchernobyl, car il y a eu des escroqueries et des visites illégales ces derniers temps.
En raison des contraintes réelles, de la radioprotection ou des conditions météorologiques dans la zone d’exclusion de Tchernobyl, ChernobylX se réserve le droit de modifier le programme de l’itinéraire, en vous tenant au courant de toute contrainte.

EST-CE SÛR DE VISITER TCHERNOBYL?

La sécurité était l’élément principal au sujet duquel notre fondateur Dominik s’était enquis en 2008 lors de son arrivée à Tchernobyl pour la première fois et c’est ainsi que commença l’histoire de ChernobylX. Depuis lors, nos guides qualifiés vous emmènent UNIQUEMENT dans des lieux et sur des sentiers non dangereux pour la santé. Nous nous assurons que la dose de rayonnement reçue pendant 2 jours à Tchernobyl ne dépassera pas 10 microsieverts (5% de la norme de sécurité quotidienne des centrales nucléaires dans l’UE), ce qui équivaut à environ 9 heures d’un vol intercontinental. En savoir plus sur la sécurité des visites de Tchernobyl.

Accueil et rencontre à Kiev

« Bienvenue à l’excursion à Tchernobyl ! Faisons-en le voyage de votre vie. Il est 7h30 et nous partons, assurez-vous d'avoir toujours votre passeport avec vous. Voici des journaux de 1986 et dans un moment, nous regarderons un documentaire sur Tchernobyl. »

Nataly, guide de Tchernobyl "Lady Aventure"

Point de contrôle Dytiatky - Entrée dans la zone d'exclusion de Tchernobyl

« Nous sommes parmi les premiers ici, nous coupons la ligne de toute façon. Enregistrons-nous, prenons nos dosimètres, formons nous sur la radioprotection et peut-être même prenons une tasse de café ou visitons les toilettes. »

Halina, guide de Tchernobyl « Amatrice d‘horreur »

Duga radar system in Chernobyl "The russian woodpecker"

We saw this monstrous radar from our home in Pripyat, we were told it is some kind of antenna. Soviet over-the-horizon Duga Radar in Chernobyl was the third of its kind in the USSR but it was basically commissioned due to numerous flaws.”

Volodimyr Verbickij, former inhabitant of Pripyat

Command Center of Duga radar

We saw this monstrous radar from our home in Pripyat, we were told it is some kind of antenna. Soviet over-the-horizon Duga Radar in Chernobyl was the third of its kind in the USSR but it was basically commissioned due to numerous flaws.”

Volodimyr Verbickij, former inhabitant of Pripyat

Tchernobyl 2 - Town

« Une ville militaire secrète. Sur les anciennes cartes, elle était marquée comme un camp de pionniers pour les enfants. Je ne pouvais même pas m'en approcher. Ce n'est qu'après que les militaires l'ont abandonné quelques jours seulement après l'accident. »

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

Firestation of Chernobyl - 2 and Duga

“It’s no coincidence that the firefighters placed their station between the town and the military base. Easy to get to any part of Chernobyl-2 in just a few minutes in case there’s a fire.”

Alexey Moskalenko, former chief of Pripyat Police dept.

Pont de la mort

« Le pont traversant la voie ferrée menant à Pripiat n'a jamais eu ce nom. Ce n'est qu'après que 2 voleurs à moto qui venaient de quitter la ville de Pripiat quelque part au début des années 90 ont fait face à une patrouille de police allant dans leur direction, le conducteur s'est déporté et ils sont tous les deux morts. »

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

L'Arbre de l'Amitié des Nations

« C'est la toute première statue de Pripiat et elle est décorée des armoiries des 13 républiques soviétiques. Elle porte le même nom que la rue qui fut la première construite dans notre ville et c'était la première chose que j'avais vue en arrivant dans la ville en bus dans la nuit, car la gare routière n'est qu'à quelques pas. "

Volodimyr Verbickij, ancien habitant de Pripiat

Le Café Pripiat et Port fluvial

Le "Café Pripiat" était l'un des endroits les plus populaires de notre ville. L'intérieur impressionne encore aujourd'hui car il est décoré de vitraux. Un vrai chef d'œuvre. Mais pour être honnête, nous sommes surtout venus ici à cause de la meilleure limonade de la ville, loin devant le Coke capitaliste ! »

Alexandre Esaulov, ancien adjoint au maire de Pripiat

Hôpital de Pripiat n°126

« Je suis allé à l'hôpital le lendemain de l'explosion du réacteur n° 4 pour un contrôle de ma joue brûlée, mais je me sentais bien alors j'ai été libéré et suis retourné à mon poste. Si j'avais su que c'était la dernière fois que je voyais l'hôpital fonctionner, j'aurais certainement dit adieu au médecin.

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

Le mairie de Pripiat

« Mon bureau était dans ce même bâtiment au deuxième étage, mais le moment le plus mémorable ne s'y est pas produit. Cela s'est passé au 3e étage de dans la salle de l'Assemblée à 23 heures le 26 avril lorsque nous avons décidé d'évacuer la ville le lendemain.»

Alexandre Esaulov, ancien adjoint au maire de Pripiat

Le palais de la Culture Energetik

« Energetik était le cœur de notre ville. Pendant la journée, nous allions à des représentations théâtrales, à des cours de musique ou à la bibliothèque. Samedi soir, nous sommes allés à la discothèque. Toute la façade était éclairée en bleu et rouge. C'était quelque chose comme notre petit quartier de Las Vegas. »

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

L’école de Musique de Pripiat

« Pendant que nous travaillions dur pour construire le socialisme, mes enfants suivaient des cours de musique à l'école des beaux-arts. Ils jouaient deux instruments de musique et chantaient dans une chorale. Je me sentais tellement fier à la fin de chaque semestre quand ils faisaient un concert pour nous, les parents, nous laissant tous en larmes. »

Alexandre Esaulov, ancien adjoint au maire de Pripiat

La piscine Lazurny

« La plus grande piscine, Lazurniy (Azur) était la fierté de notre ville ! Nous venions ici juste après l'ouverture, peu de temps avant l'accident de 1986, et j'ai eu l'honneur d'y aller nager après sa réouverture pour les travailleurs de la zone de Tchernobyl en 1988. Avec le sauna, c'était la meilleure détente après une journée entière à patrouiller. »

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

La maison Blanche

« La Maison Blanche, comme nous, les gens ordinaires, l'appelions, était un immeuble d'appartements où vivaient l'administration de la ville et de la centrale électrique ainsi que l'ancien directeur, Victor Bruchanov. Je me souviens d'être assis sur la place centrale et de relire encore et encore deux slogans soviétiques géants "Gloire au Parti" et "Gloire à Lénine".

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

Le bureau de poste

« Dans les années 80, seuls quelques-uns d'entre nous avaient des téléphones à la maison, même dans la Pripiat privilégiée. Pour appeler quelqu'un, il fallait utiliser les cabines téléphoniques de la rue ou celles de la poste. Quand je suis allé passer un appel ou envoyer un colis, ma fille ne pouvait s'empêcher de regarder la peinture de Youri Gagarine à l'intérieur.

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

L’école primaire n°3

« La plus grande école primaire de Pripiat avec plus de 1400 élèves. Elle s'est spécialisée dans les langues étrangères - l'allemand, et aussi l'anglais impérialiste. »

Alexandre Esaulov, ancien adjoint au maire de Pripiat

Le stade de football

« Notre club de football de la ville, Stroitelj Pripyat, a été créé principalement par les joueurs du village voisin de Chistogalovka. Nous étions de fiers fans, car il est devenu le champion régional de la région de Kiev - pas seulement une fois, mais 3 fois de suite : 1981 à 1983. »

Alexandre Esaulov, ancien adjoint au maire de Pripiat

Le supermarché

« Notre ville a ouvert l'un des premiers supermarchés d'Union soviétique sur la place centrale. Ma femme adorait y faire du shopping, pendant que je regardais les beaux meubles du deuxième étage. Elle nous achetait toujours des glaces que nous apprécions en rentrant chez nous. »

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

Hôtel Polissya

“Le petit restaurant avec terrasse extérieure et vue panoramique depuis le dernier étage était l'endroit où nous pouvions nous réunir pour célébrer des événements importants ou organiser une fête d'entreprise pour seulement 5 roubles, ce qui n’était pas plus que 5 dollars ! Je me souviens d'une nuit où nous nous avons bien bu avec une délégation tchécoslovaque qui séjournait à l'hôtel »

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat

Les réacteurs inachevés numéro 5 et 6 de la centrale électrique

« Au moment de l'accident, les réacteurs cinq et six étaient terminés à 80 %. Après l'accident, notre gouvernement a pensé qu'il les finirait, mais à cette époque, il n'y avait aucun avenir pour la centrale de Tchernobyl en raison du symbole qu'elle avait créé dans le monde. »

Alexandre Esaulov, ancien adjoint au maire de Pripiat

Cooling towers of reactors 5 and 6 of Chernobyl Power Plant

“Two huge cooling towers for reactor 4 and 5 of the Chernobyl Power Plant were under construction when the accident happened. When I came down to the site for the first time, I loved the incredible echo inside”

Volodimyr Verbickij, former inhabitant of Pripyat

Le bassin de refroidissement de la centrale électrique de Tchernobyl

« Je dirais que les premiers villages évacués de Tchernobyl sont sous l'eau de l'usine de refroidissement. Les habitants ont été déplacés vers d'autres villages alentour et leurs anciennes maisons ou jardins ont été inondés par ce réservoir d'eau géant qui a refroidi les quatre premiers réacteurs.»

Alexandre Esaulov, ancien adjoint au maire de Pripiat

Le laboratoire de poissons

"Les scientifiques sont venus ici pour étudier les poissons des eaux contaminées de l'étang de refroidissement voisin vers 1987 et ils sont restés ici jusqu'en 1991. En plus des mutations, ils vérifiaient ce qui se passerait si les poissons contaminés étaient mangés par des furets."

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

Le village de Kopachi

« Kopachi était le village le plus proche de la centrale électrique de Tchernobyl et il a été fortement contaminé par les retombées radioactives. Les maisons en bois ont toutes été ensevelies sous terre dans les deux semaines qui ont suivi l'accident, de sorte que les gens ne pouvaient jamais y revenir. »

Volodimyr Verbickij, ancien habitant de Pripiat

Le parc commémoratif de Tchernobyl

« Le parc commémoratif de Tchernobyl contient 162 tablettes portant les noms des villes et villages évacués de façon permanente. Et une boîte aux lettres pour toutes les adresses oubliées. »

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

Le monument Lénine

« Les statues de Lénine étaient partout en Union soviétique et notre ville bien-aimée, Tchernobyl, ne faisait pas exception. Chaque enfant l'appelait « Grand-père Lénine », même ma fille. Aujourd'hui, c'est la dernière statue de Lénine en Ukraine. »

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

L’église Saint-Élie de Tchernobyl

« L'endroit le plus propre de tout Tchernobyl après l'accident. Ma mère et leurs voisins ont dit aux constructeurs de la centrale électrique en 1970 qu'elle était construite sur les ossements de soldats tombés au combat pendant la Grande Guerre patriotique et qu'elle n'aurait pas un bon sort… ils n'ont pas écouté… .. "

Valentina Borisovna, babouchka de Tchernobyl, liquidatrice

Le port fluvial de Tchernobyl

« Le port fluvial de Tchernobyl a toujours été un point de transport important avec accès à la mer Noire. Les quais ont même réparé les navires de Kiev à l'époque. Pour moi la rivière Pripiat a toujours été un lieu de détente, j'y allais pêcher presque tous les jours. Et mon mari a adoré le poisson frais.

Valentina Borisovna, babouchka de Tchernobyl, liquidatrice

Le mémorial de la caserne des pompiers de Tchernobyl

« À ceux qui ont sauvé le monde… Les familles et amis des pompiers et des survivants du personnel de la centrale de Tchernobyl avaient construit ce monument par eux-mêmes en utilisant de vrais équipements et du béton. Chaque année, le 26 avril, ils se réunissent ici pour commémorer ceux qu'ils ont perdus. »

Alexandre Esaulov, ancien adjoint au maire de Pripiat

Panneau de la ville de Pripiat

« L'entrée de la ville date de sa fondation en 1970, la même année où la centrale nucléaire de Tchernobyl a commencé à être construite. De nos jours, les touristes prennent des photos ici, comme nous l'avons fait le jour de notre mariage. »

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

Champ de foire de Pripiat

« Ma fille attendait avec impatience l'ouverture de ce grand parc d'attractions le 1er mai 1986, principalement à cause de la grande roue qui n'était généralement réservée que dans les grandes villes de l'URSS. Cela ne s'est pas produit, mais nous avons pu faire un essai en mars 1986 et avons eu une vue magnifique sur la ville"

Alexandre Esaulov, ancien adjoint au maire de Pripiat

La grande roue de Pripiat

« Mes filles me suppliaient d'obtenir des billets pour l'ouverture de la grande roue pendant les célébrations du 1er mai. Elles m'ont même dit que certains de leurs chers amis avaient déjà fait un tour d’essai. À cause de l'accident, personne n'a jamais roulé sur la grande roue.

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

Abandoned Gym hall in Palace of Culture

“A large gym, swimming pool, sauna, and even a karate room were all keeping our teenagers busy. I was also coming here to play football after work sometimes.”

Volodimyr Verbickij, former inhabitant of Pripyat

Le commissariat de Police de Pripiat

« 1970 est en fait l'année de naissance de la ville de Pripiat. Pouvez-vous imaginer que jusqu'en 1972 elle n'avait même pas de nom et en fait jusqu'en 1979 ce n'était même pas une ville ! Plus tard, les dirigeants communistes ont choisi le nom Pripiat à cause de la même rivière à proximité. »

Alexandre Esaulov, ancien adjoint au maire de Pripiat

L’usine Jupiter

« Cette usine qui produisait des appareils électroniques depuis 1980, principalement pour les magnétophones, mais c'était un mystère pour moi. Il y avait une clôture électrique autour, les travaux étaient secrets et bien payés. Juste après l'accident, nous avons découvert qu'ils avaient également un programme militaire secret.

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

Les serres de Pripiat

« Les serres de Pripiat étaient quelque chose de mystique qui est rapidement devenu la fierté de la ville car elles livraient des légumes frais comme des tomates ou des concombres en hiver à nous tous vivant à Pripiat. La centrale électrique alimentait le complexe de serres en chaleur et était gérée à l'aide d'un seul ordinateur.

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

Aerial panorama view of Pripyat City

“This is the place which we usually picked for fishing - it has a great view of the Chernobyl Power Plant and in the cooling channel there were a lot of fish. From right to left you see all 4 units as they were built, from number 1 to the fateful one - number 4.”

Volodimyr Verbickij, former inhabitant of Pripyat

La péniche naufragée - Le débarcadère

« Avant d'embarquer sur l'un des navires, que ce soit à destination de Gomel ou de Kiev, vous auriez pu acheter des billets ici, prendre un verre ou simplement attendre que votre navire arrive. Maintenant, il est à moitié coulé de l'autre côté de la baie de Pripiat »

Volodimyr Verbickij, ancien habitant de Pripiat

Le bâtiment "Fujiyama"

"Ce nom à consonance japonaise est resté après l'évacuation du moment où la zone était uniquement occupée par le personnel de liquidation et certains d’eux se réunissaient après le travail sur le toit de ce bâtiment pour une bière et pour jouer de la guitare, et en quelque sorte il a été surnommé, le mont Fuji du Japon. Probablement parce que c'est le plus haut de tous les bâtiments.

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

Le centre commercial Yubileinij

« Tu veux te faire couper les cheveux ? Juste 40 kopecks et vos cheveux s'illuminent ! La coupe de cheveux la plus chère était de 1 rouble et 60 kopecks. Dans ce plus large centre commercial de Pripiat, tout avait l'air d'être une bonne affaire. »

Alexandre Esaulov, ancien adjoint au maire de Pripiat

L’école primaire n°1

"J'habitais à côté de cette école primaire et le matin je tombais toujours sur des enfants qui y allaient, maintenant c'est une ruine, l'une des premières puisque c’est le premier toit qui s'est effondré en 2005."

Volodimyr Verbickij, ancien habitant de Pripiat

Les Garages de Pripiat

« Un grand parking et des garages de service étaient l'endroit où nous, les habitants de Pripiat, pouvions faire changer l'huile de nos Lada. Maintenant, nous pouvons trouver une casse, des camions et des citernes utilisés lors des travaux de liquidation après l'accident de Tchernobyl. »

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

Le gare de Yanov

"La gare était notre porte d'entrée vers toute l'Union soviétique, il y avait même des trains directs pour Moscou."

Volodimyr Verbickij, ancien habitant de Pripiat

Led trains abandonnés de Tchernobyl

« Tous les trains ici ont été utilisés pendant l'évacuation et c'est là que les contaminés sont laissés. Après un certain temps, des ingénieurs des chemins de fer sont venus ici et ont dit que la chose la plus précieuse – l'engrenage à roues – était propre et qu'ils pouvaient l'utiliser comme pièces de rechange pour leurs trains. C'est pourquoi la plupart d'entre eux sont maintenant renversés. »

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

La forêt rouge

« Belle forêt de pins, idéale pour un pique-nique et un camping, avec un seul bâtiment – le bureau d'enregistrement de la police de la circulation où toutes les plaques de votre Lada ont été délivrées. Tous les arbres sont devenus rouges seulement quelques jours après l'explosion. »

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

L’école maternelle Medvezhonok

« Dans les écoles maternelles soviétiques, tout était fait pour faire de cet endroit un lieu de prédilection pour les enfants, y compris les plus beaux jouets et les meilleures aires de jeux ! Ma fille a adoré cette école maternelle, sauf la sieste de midi entre 13h et 14h. »

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

Benne preneuse radioactive

« Il s'agit d'une partie de la grue qui a nettoyé une grande quantité de débris de graphite, qui ont été éjectés du cœur de la 4e unité lors des travaux de liquidation du site de la centrale de Tchernobyl. C'est toujours l'une des parties les plus radioactives que vous puissiez trouver lors de votre visite..."»

Volodimyr Verbickij, ancien habitant de Pripiat

Le magasin de piano et de télévision

« C'est dans ce magasin d'électroménagers que nous avons acheté notre premier téléviseur. Noir et blanc, mais nous l’avons adoré. »

Volodimyr Verbickij, ancien habitant de Pripiat

Nouveau confinement sûr du réacteur 4 (nouveau sarcophage)

« Après exactement 30 ans, nous avons assuré la sécurité de l'Europe en plaçant ce nouveau confinement sûr sur l'ancien sarcophage. Construire l'ancien à l'époque soviétique a pris 7 mois. Le nouveau a été fait en 9 ans. Mais cela devrait durer encore 100. »

Alexey Moskalenko, ancien chef du département de police de Pripiat.

L’ excursion à la centrale électrique de Tchernobyl - Le centre des visiteurs (ADDITIONAL)

"La meilleure vue du nouveau confinement de sécurité, le nouveau sarcophage, en même temps le seul modèle détaillé de l'ancien sarcophage avec tout ce qui reste à l'intérieur. Préparez vos questions !

Stanislav Shekstelo, ancien guide de la CNT

Visitez une Babouchka de Tchernobyl - Le héroïnes vivantes de Tchernobyl

« Les visites de touristes du monde entier sont la partie la plus excitante de ma journée. Je vis seule avec mon chien, mais après que les gens me rendent visite, je me sens un peu plus jeune et plus heureuse.

Valentina Borisovna, babouchka de Tchernobyl, liquidatrice

Le contrôle dosimétrique

« Le dernier contrôle dosimétrique d'aujourd'hui, vérifiant si nos vêtements n'ont pas été contaminés et si nous sommes en sécurité pour retourner à Kiev. Ne vous pressez pas, prenez toutes les photos que vous voulez. »

Yulia, guide de Tchernobyl « Émettrice d'émotions »

Le retour à Kiev

« Un dernier adieu ou mieux, dînons ensemble ? C'était inoubliable de vous avoir en excursion ! J'espère vous revoir bientôt. "

Olya, guide de Tchernobyl "Spécialiste en radiation"
1
Kiev

Accueil et rencontre à Kiev

2
Dytiatky

Point de contrôle Dytiatky - Entrée dans la zone d'exclusion de Tchernobyl

3

Duga radar system in Chernobyl "The russian woodpecker"

4

Command Center of Duga radar

5
Tchernobyl

Tchernobyl 2 - Town

6

Firestation of Chernobyl - 2 and Duga

7

Pont de la mort

8
Pripiat

L'Arbre de l'Amitié des Nations

9
Pripiat

Le Café Pripiat et Port fluvial

10
Pripiat

Hôpital de Pripiat n°126

11
Pripiat

Le mairie de Pripiat

12
Pripiat

Le palais de la Culture Energetik

13
Pripiat

L’école de Musique de Pripiat

14
Chernobyl

La piscine Lazurny

15
Chernobyl

La maison Blanche

16
Pripiat

Le bureau de poste

17
Pripiat

L’école primaire n°3

18
Pripiat

Le stade de football

19
Pripiat

Le supermarché

20
Pripiat

Hôtel Polissya

21
Tchernobyl

Les réacteurs inachevés numéro 5 et 6 de la centrale électrique

22

Cooling towers of reactors 5 and 6 of Chernobyl Power Plant

23
Tchernobyl

Le bassin de refroidissement de la centrale électrique de Tchernobyl

24
Tschernobyl

Le laboratoire de poissons

25

Le village de Kopachi

26
Tchernobyl

Le parc commémoratif de Tchernobyl

27
Pripiat

Le monument Lénine

28
Chernobyl

L’église Saint-Élie de Tchernobyl

29
Pripiat

Le port fluvial de Tchernobyl

30

Le mémorial de la caserne des pompiers de Tchernobyl

31
Pripiat

Panneau de la ville de Pripiat

32
Pripiat

Champ de foire de Pripiat

33

La grande roue de Pripiat

34
Pripyat

Abandoned Gym hall in Palace of Culture

35
Pripiat

Le commissariat de Police de Pripiat

36
Pripiat

L’usine Jupiter

37
Pripiat

Les serres de Pripiat

38
Pripyat

Aerial panorama view of Pripyat City

39
Pripiat

La péniche naufragée - Le débarcadère

40

Le bâtiment "Fujiyama"

41
Pripiat

Le centre commercial Yubileinij

42

L’école primaire n°1

43
Pripiat

Les Garages de Pripiat

44

Le gare de Yanov

45
Chernobyl

Led trains abandonnés de Tchernobyl

46

La forêt rouge

47
Medvezhonok

L’école maternelle Medvezhonok

48
Tschernobyl

Benne preneuse radioactive

49
Pripyat

Le magasin de piano et de télévision

50

Nouveau confinement sûr du réacteur 4 (nouveau sarcophage)

51

L’ excursion à la centrale électrique de Tchernobyl - Le centre des visiteurs (ADDITIONAL)

52
Tchernobyl

Visitez une Babouchka de Tchernobyl - Le héroïnes vivantes de Tchernobyl

53
Tchernobyl

Le contrôle dosimétrique

54
Kiev

Le retour à Kiev

Vous êtes entièrement pris en charge pour le voyage de votre vie

LE PRIX COMPREND

  • Programme complet à Tchernobyl avec tous les permis inclus
  • Guide professionnel en anglais (pour les autres langues, veuillez vérifier les options dans CALENDRIER)
  • Location de compteur Geiger Muller (dosimètre)
  • Formation à la radioprotection et contrôles dosimétriques
  • Rencontre avec un héros de Tchernobyl et une babouchka
  • Transport confortable avec A/C, Wi-Fi
  • Assurance santé
  • Journal de Tchernobyl
  • Visite en direct de Tchernobyl
  • Billet pour le Musée de Tchernobyl à Kiev
  • Cartes postales de Tchernobyl
  • Hébergement (1 nuit) selon vos préférences
  • Places VIP pour d'autres destinations X : Fukushima, Corée du Nord, Baïkonour….

VISITE DE TCHERNOBYL EN 2 JOURS

Questions fréquemment posées

Pendant 2 jours à Tchernobyl, vous pouvez voir 3 fois plus que lors d’une visite de 1 jour à Tchernobyl, vous avez également la chance d’être seul à Pripiat et de vous faufiler dans les parties non touristiques, ainsi que de profiter des lieux les plus célèbres (comme la Grande roue, la Piscine ou la Place centrale) complètement vide. En plus de cela, passer une nuit à Tchernobyl (ou New Pripiat – Slavoutytch) est magique et inoubliable. S’il y a une légère chance que vous puissiez étendre votre visite d’une journée à 2 jours, ce sera la journée la mieux investie de toute l’année.

Ne vous inquiétez pas, nous sommes là pour vous. Tout est organisé pour vous (permis, transport, compteur Geiger Muller, restauration, hôtel, sécurité maximale, contrôles de radioprotection, meilleurs guides pro-anglophones, etc.). Prenez votre passeport, votre appareil photo, des chaussures confortables, de la bonne humeur et créons de beaux souvenirs !

Les citoyens des pays suivants n’ont pas besoin de visa pour un séjour jusqu’à 90 jours (certains jusqu’à 30 jours) : Albanie, Andorre, Arménie, Azerbaïdjan, Argentine, Autriche, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Biélorussie, Brésil, Brunei, Canada, Cuba, Chypre, République tchèque, Chili, Danemark, Dominique, Estonie, Équateur, Finlande, France, Géorgie, Allemagne, Grèce, Hongrie, Hong Kong, Israël, Islande, Irlande, Italie, Japon, Kazakhstan, Corée ( Sud), Kirghizistan, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monaco, Mongolie, Monténégro, Moldavie, Macédoine du Nord, Pays-Bas, Norvège, Paraguay, Panama, Pologne, Portugal, Qatar, Russie, Saint-Marin, Serbie, Corée du Sud, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse, Tadjikistan, Cité du Vatican, Royaume-Uni, Émirats arabes unis, États-Unis, Uruguay et Ouzbékistan.

Si vous êtes ressortissant d’un pays ne figurant pas dans cette liste, vous n’aurez aucun problème à obtenir un visa touristique. L’Ukraine délivre des visas électroniques depuis 2018, le coût est de 20-30 USD et ils sont éligibles pour un traitement médical, des activités dans le domaine de la culture, de la science, de l’éducation, des sports, afin d’exercer les fonctions officielles d’un correspondant étranger ou d’un représentant d’un média étranger. Si on vous demande une invitation pour votre demande de visa, qui est généralement émise automatiquement par l’un des hôtels de Kiev lors de la réservation, n’hésitez pas à nous contacter, nous serons heureux de vous aider avec votre invitation de visa afin de vous amener à Tchernobyl.

La sécurité avant tout, c’est notre priorité. La zone d’exclusion de Tchernobyl est ouverte aux visiteurs dans le respect de toutes les mesures de sécurité. Cela signifie que vous pouvez explorer l’ambiance de la zone abandonnée et être plus en sécurité que jamais ! ChernobylX assure la sécurité absolue de vous et de vos compagnons de voyage par un niveau de désinfection et des mesures de précaution dignes d’une compagnie aérienne : contrôle de la température, masques faciaux, gants, gel antibactérien, bus et voitures désinfectés, guides et chauffeurs portant des masques. Pour plus de détails, veuillez consulter notre notice Corona.

Téléchargements utiles

5.0
Nous venons de vivre une aventure intense et incroyable. Avec Chernobyl welcome nous avons été dans des lieux où d'autres agences ne vont pas. Tout était parfaitement organisé et nous ne devions penser à rien d'autre qu'à nos prises de vues. N'hésitez pas à réserver votre voyage avec Chernobyl welcome.
Un voyage en immersion totale
May 2020
5.0
tripadvisor Rating
Afficher tous les avis

VOTRE AMÉLIORATION DE VISITE

Visite de la centrale nucléaire de Tchernobyl

Après des années passées à n'emmener que des scientifiques et des photographes au cœur de la Centrale électrique de Tchernobyl, vous pouvez désormais profiter de cette offre INCONTOURNABLE. Habillez-vous comme Leonid Toptunov, respirez profondément et entrez dans la salle de contrôle du réacteur numéro 2…

Si vous attendez un signe,
le voilà !

Guide touristique
La gardienne
5.0

Biographie

Julia est celle qui aime les gens et apprend à les connaître. Elle adore explorer la zone et est également accro à tout partager avec vous. Elle adore raconter des histoires sur la zone et vous donner l’impression d’errer avec une vieille amie, car elle est une guide très attentionnée et amicale avec qui vous aurez le sentiment de vous connaître mutuellement depuis des années.

Guide touristique
Spécialiste en radiation
5.0

Biographie

À première vue, Olya ressemble à une petite fille souriante avec des expressions de gamine sur son visage. Mais ne vous y trompez pas, elle est l’une de nos guides les plus expérimentées avec beaucoup de connaissances sur la Zone. Elle est super fascinée par les radiations et déclare parfois qu’elle en est une chasseuse. C’est peut-être pour cela qu’elle a le temps de mener des visites guidées en anglais, tchèque et allemand. Elle est notre petit super-héros !

Guide touristique
Émettrice d'émotions
5.0

Biographie

Cette fille est obsédée par le partage de ses connaissances et de ses émotions avec les gens. Elle sait exactement comment vous faire ressentir l’esprit de l’Union soviétique et l’horreur de la catastrophe de Tchernobyl. La première fois que Yulia a vu la faune de la zone d’exclusion, cela a engendré un ressenti inoubliable sur sa vision de la vie. Alors soyez-en assuré, grâce à son aide, vous serez étonnés par la supériorité de la nature sur l’être humain.

Guide touristique
La Blondinette radioactive
5.0

Biographie

Cette fille a été inspirée par les lieux abandonnés de Pripiat et la nature dans la zone d’exclusion. Ayant visité ces lieux pour la première fois avec CHERNOBYLX, elle cherchait l’opportunité de passer plus de temps dans la zone de Tchernobyl afin d’en révéler tous ses secrets. La meilleure façon de le faire était de devenir guide touristique de Tchernobyl.

Vous utilisez un navigateur obsolète. Vous pouvez le mettre à jour sur cette page .